Nido : généralités

IMG_1673L’attention portée à l’enfant, à son environnement et à ses besoins est au cœur de la pédagogie Montessori. C’est d’autant plus vrai pour le tout petit enfant.

Maria Montessori s’est intéressée au tout petit enfant vers la fin de sa carrière. Avec ses collaboratrices, notamment Adèle Costa Gnocchi, elle a fondé des Nascita (« naissance »), centres dédiés en quelques sortes à ce qu’on appelle aujourd’hui la parentalité. Maria Montessori pensait effectivement à « L’éducation depuis la naissance comme une aide à la vie ». Des Nido (« nids »), pour les enfants de 0 à 18 mois, et des « Communautés enfantines » pour les enfants de 18 à 36 mois sont également créés.

Je n’ai pas (encore !) fait de formation concernant le tout petit enfant en Montessori. J’ai malgré tout mis en place un certain nombre de choses, depuis la naissance de Lulutin. Avec l’arrivée dernière de P’tit Lulutin, je reprends certaines choses, améliore ou conçois de nouveaux aménagements.

Je préconise la lecture des ouvrages L’enfant, L’enfant dans la famille et L’esprit absorbant de l’enfant, de Maria Montessori. Ils permettent de vraiment comprendre sa philosophie, son point de vue de l’enfant, et ce dès sa naissance. Pour ma part, avec l’arrivée de P’tit Lulutin, j’ai creusé la question de la prise en compte du tout petit enfant avec d’autres lectures et d’autres pistes, sur lesquelles j’écrirai des billets dans la rubrique maternage (naissance, allaitement, portage, massage, communication non violente…). Je prépare aussi une série de billets sur les grands principes de la pédagogie Montessori, mais c’est un peu long à synthétiser.

Ce qu’il faut retenir, c’est que le tout petit enfant doit être considéré, déjà, comme une personne à part entière, ressentant les choses tout comme nous. On doit donc agir sur l’environnement de l’enfant (« l’ambiance ») et notre façon de le considérer, afin de prendre en compte totalement ses besoins physiques, psychiques et sociaux.

Dès la naissance, on doit donc offrir à l’enfant un espace aménagé et pensé pour lui, où, lorsqu’il est éveillé, il peut se concentrer sur ses mains, sa vision, son sens du toucher, le développement de sa concentration et de son autonomie, ceci au moyen de mobiles, objets suspendus, hochets…

L’environnement doit offrir un sentiment de sécurité et d’ordre à l’enfant. Il est ainsi important de ne pas changer, dans la mesure du possible, l’aménagement de son espace au cours de la première année de l’enfant. La pièce doit être au calme, avec si possible une vue sur la nature ou le jardin et une lumière naturelle. Elle doit être épurée et facile à ranger, avec une possibilité de tamiser la lumière (lampe de chevet). Les couleurs de la pièce doivent être neutres, claires et unies.

Comme Maria Montessori l’explique dans L’esprit absorbant de l’enfant, durant les 3 premières années de sa vie, l’enfant va absorber tout ce qui l’entoure, comme une éponge absorbe de l’eau. Il est donc très important de veiller aux choix que l’on fait en matière d’aménagement, d’ambiance et d’environnement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s