Massage pour bébé

IMG_1335Depuis début février, nous suivons avec P’tit Lulutin des ateliers massages pour bébé. J’avais voulu le faire lorsque Lulutin était petit, mais je n’avais rien trouvé de très probant. J’avais fait comme pour le portage : pratique en autodidacte. Et donc, tâtonnements et bidouillages !

Grande chance : nous suivons ces ateliers tout près de chez nous, avec l’Arbre et la Source, un cycle de 5 ateliers d’1h à 1h30 chacun.

Je conseille !!! Cela peut paraître accessoire, on peut se dire « avec un livre, je vais m’en sortir ». Il n’empêche, rien ne vaut les conseils d’une professionnelle, la pratique sous son regard avec son bébé. Nous apprenons les tenants et les aboutissants du massage, les gestes soulageant, mais aussi des informations plus larges sur le maternage proximal.

Notre instructrice fait partie de l’IAIM (International Association of Infant Massage), une association fondée par Vimala McClure, qui promeut le massage et le toucher du bébé à travers la formation, la recherche, la pratique…

Il y a selon cette méthode, quatre catégories d’avantages à masser bébé :

  • Interaction : Cela permet le renforcement de l’attachement entre l’enfant et ses parents, la communication, le développement de la confiance, de l’amour.
  • Stimulation : systèmes circulatoire, immunitaire…
  • Soulagement : coliques, constipation, tensions musculaires, crampes…
  • Relaxation : meilleur sommeil, capacité à retrouver son calme, réduction de l’hormone de stress

 

IMG_1663Quelques règles à respecter pour le massage du bébé :

  • Vraiment écouter ce que le bébé essaie de communiquer, y compris lorsque le bébé pleure.
  • Respecter l’état de conscience du bébé : préférer le massage lorsque le bébé est dans une phase d’éveil calme.
  • Le massage ne doit pas être donné quand le bébé pleure.
  • Utiliser des huiles végétales de qualité, bio et sans parfum (et non de l’huile minérale, souvent à base de pétrole : principal composé de la plupart des huiles qu’on trouve en pharmacie…) ; le bébé peut en effet mettre ses mains à la bouche et donc ingérer cette huile. Son choix est donc primordial.
  • Demander verbalement et physiquement la permission au bébé avant de le masser et observer son comportement : est-il disposé ou non ?

Le top du top, c’est que lors du premier atelier, l’instructrice nous a remis un petit dossier récapitulatif des différents massages qu’on apprend. Ces derniers sont décortiqués atelier après atelier : les jambes, puis le ventre, puis les bras et la poitrine…

Enfin, si ces massages sont conçus et adaptés pour le bébé de moins d’un an, ils sont tout à fait transposables pour un enfant plus grand : autant dire que cela fait le plus grand bonheur de Lulutin !!!

Bibliographie :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s