Le portage

gw1MqP4 (2)Comment ? P’tit Lulutin a déjà 6 mois et je ne vous ai pas encore parlé de portage ?!! Il faut dire qu’avec 2 Lulutins, on a beaucoup moins de temps à passer derrière un écran ! Le portage c’est juste une révélation magique à la maison, il fallait qu’on en discute !

Quand Lulutin est né, vers ses 6 mois, j’ai investi dans une longue écharpe tricotée (genre 6m), Babylonia. J’ai appris le nœud de base et j’ai porté Lulutin en autodidacte jusqu’à ses 18 mois environ. Cependant, je ne savais pas que les écharpes tricotées, ce n’était pas ce qu’il y avait de mieux, entre autre pour porter un bébé plus grand et donc plus lourd : l’écharpe s’est distendue. Par ailleurs, je n’avais pas appris à porter dans le dos, autant dire que Lulutin, qui voulait voir et découvrir le monde, se tortillait lorsqu’il était porté devant, d’où l’arrêt du portage.

Donc, à 8 mois de grossesse,  j’ai effectué un atelier « Portage » auprès de L’arbre et la Source (je me répète : ils gagnent à être connus !!! Allez-y faire un tour !!!). Merci au passage Tonton Parrain Lulutin pour nous avoir offert cet atelier ! Par contre, un gros ventre, ce n’est pas pratique pour essayer les écharpes ! Lire la suite

La limonade à la fleur de sureau noir

20160607_192813[1]

Limonade de fleur de sureau noir, 2016

Pour changer un peu des articles animaliers, un peu de cuisine botanique !!!

 

Ils sont en ce moment en fleurs partout dans la campagne, je veux bien entendu parler des sureaux ! C’est donc l’époque de récolter les ombelles pour en faire de la limonade. Cela fait des années que j’en entends parler, mais je n’ai jamais testé. Nous allons donc suivre la manœuvre en direct sur le blog !

Avant toute chose, un avertissement et un peu de botanique. Pour la recette, il faut bien être vigilant quant à l’identification du sureau en question : il faut récolter des fleurs de sureau noir, et non de sureau hièble, qui est, lui, toxique. Pour les reconnaitre, voici un petit mémo : Lire la suite

La mort dans la nature… Vivant / Non-vivant

20160405_151625

Un souvenir de Trovao, un petit bout d’Elios et une bougie pour Vedette…

En ce début de printemps 2016, je vais poster un billet plutôt particulier… La nouvelle année, le printemps sont généralement synonymes de renouveau, d’explosion de vie, de joie et de soleil…

Mais dans la Grange des Lulutins, ce début 2016, s’il est synonyme de changement, voit plutôt ces modifications par les disparitions.

Fin 2015 déjà, nous avons connu la disparition de Bambou, un petit bouc nain que nous avions vu naître à la maison. Lulutin en a été affecté, car il aimait beaucoup de bouc qui venait lui lécher les doigts et jouer avec lui. Puis, en janvier, la veille de son anniversaire, nous avons perdu, de vieillesse, notre vieille jument de 29 ans, Vedette, qui partageait la vie de Lulutin en Chef depuis 25 ans. Et hier, nous avons dû nous résoudre à dire adieu à notre dernier cheval, Elios, 23 ans, atteint de mélanomes incurables qui le faisaient souffrir atrocement. Outre le fait de devoir lui dire au revoir, il a fallu prendre la lourde décision de ne pas le voir agoniser dans la douleur et donc de mettre fin à ses souffrances par une euthanasie.

Vous l’aurez peut-être compris, dans la Grange des Lulutins, les animaux sont des membres de la famille à part entière, et quelque soit notre âge, la disparition de l’un d’entre eux nous affecte autant que pour un être humain. Et puis, avec la mort de ces gros animaux, autant vous dire que les questionnements de Lulutins fusent : « mais Pampa et Hippie (les chiennes), elles vont mourir aussi ? On va les mettre dans la terre ? Je veux pas qu’elles mourir… et moi ? Je veux pas aller dans la terre… Mais si je bèche dans la terre, je vais retrouver Bambou et Vedette ? Quand est-ce qu’ils vont revenir Bambou et Vedette ? »… Autant d’interrogations qui m’ont parfois laissées désemparée. Lire la suite

Hérisson d’Europe

IMG_9477.JPG

Il est encore un peu tôt pour l’observer, mais j’avais envie de rédiger tout de suite sa fiche ! Le hérisson d’Europe !

Bien évidemment, il fait partie de nos colocataires, non pas dans la grange mais dans le jardin. Nos prés sont entourés de haies buissonnantes, mais en prime, nos voisins lutins ont dans leurs jardins de gros tas de bois qui offrent à notre hérisson un formidable potentiel pour abriter son gîte. Lire la suite

Chevêche d’Athéna

IMG_1268

Chevêche d’Athéna, 16 février 2016

Je vous l’annonçais dans notre portrait, nous sommes des amoureux de la nature, et elle nous le rend bien !

Depuis que nous avons visité notre chaumière la première fois, et sûrement depuis plus longtemps, un couple de petites chouettes, la Chevêche d’Athéna, vit sur notre terrain et se reproduit chaque année dans notre grange.

Nous pouvons à loisirs les observer, les entendre (surtout en ce moment ! C’est quotidien), et notre Lulutin également. Il est ravi car il reconnait son chant, qu’on entend même en journée en ce moment (le mâle cherche à attirer une femelle pour se reproduire), nous avons pu observer la copulation la semaine dernière (malheureusement, la photo a raté !) et nous voyons l’un, voire les deux individus chaque midi sur le toit de la grande en ce moment. A trois ans à peine, ce sont de riches observations et il est très fier, surtout lorsqu’il l’observe en vol. Lire la suite

Histoires d’animaux

IMG_8823En Montessori, dans l’ambiance 3-6 ans, la découverte des animaux se fait par plusieurs moyens. Outre les nomenclatures, permettant de faire connaissance avec les animaux et leur (ancienne) classification, il existe les « histoires d’animaux ». Lors de ma formation, je n’ai pas pu expérimenter encore cela, car je n’ai pas encore effectué le niveau 3. J’ai cependant pris des renseignements auprès de collègues qui ont suivi ce niveau : en effet, dans le cadre de mon travail, je souhaiterai en mettre certaines en place.

L’idée de ce jeu est de donner aux enfants des informations sur un animal, sans révéler son nom. Pendant le récit, l’enfant écoute en silence, à la fin de l’histoire, ils peuvent tenter de donner l’identité de l’animal. On montre alors une photo de l’animal. Lire la suite

Le mobile de Munari

IMG_1791

Mobile de Munari, 2013

Ainsi que je l’ai expliqué dans le billet sur l’aménagement du Nido, les premiers matériels que l’on va proposer aux bébés sont les mobiles. Comme beaucoup de matériel Montessori, les mobiles comprennent une certaine progression. Le premier à proposer à l’enfant est le « mobile de Munari », à partir du premier mois. Certains le préconisent au-dessus du lit. Je trouve cela un peu agressif : le lit, c’est pour le repos, avoir un mobile au-dessus représente pour moi presque de la sur-stimulation à cet âge-là. Je l’ai donc installé dans l’espace d’éveil. Lire la suite